Au tout début du XXème siècle, celles qu’on appelait les Rôdeuses des Forts, ou encore les Vénus Cloacines, faisaient commerce de leurs corps aux alentours des fortifications de Paris. Octave Uzanne les décrit en 1910 dans son ouvrage  » Parisiennes de ce temps en leurs divers milieux, états et conditions. Étude pour servir à l’Histoire des femmes, de la société, de la galanterie française, des mœurs contemporaines et de l’égoïsme masculin « . Extrait sonore lu et mis en onde par Dédale!

Source : Madeleine Leveau-Fernandez « La zone et les fortifs », édité à Le temps des Cerises.

Et retrouvez mes lectures un dimanche par mois, à 18h,  dans l’émission Récréation Sonore, sur Radio Campus!

Crédit Photo : Cervolimbik